[Lundi : Découverte] Marion !

Aujourd’hui, une découverte qui change des « lundis découverte » habituels ! Une découverte « Food Reporter » ! Je vous laisse découvrir Marion, une jeune fille pleine de potentiel qui n’a pas de blog mais qui poste ses photos et/ou recettes sur Food Reporter ! Un petit plus pour les Rennais, elle nous fait un petit classement des meilleurs cookies de Rennes … alors, courrez-y ! Je vous laisse lire les réponses de Marion, réponses qu’elle a bien voulu formuler malgré son emploi du temps plus que chargé ! Merci Marion !!

Bonjour, qui es-tu ?

Marion

Marion

Salut ! Moi c’est Marion, j’ai 18 ans, je suis actuellement en deuxième année de fac de droit, et mes journées sont plutôt chargées… Je trouve quand même le temps de cuisiner le week-end, quand je rentre chez mes parents, ou entre deux révisions, histoire de me vider l’esprit. J’adore passer du temps dans ma cuisine !

Depuis combien de temps t’intéresses-tu à la cuisine ?

En réalité, ça fait très peu de temps que je m’intéresse à la cuisine, disons environ 2 ans (j’ai appris à cuire des pâtes en première – sans commentaire), depuis que je n’habite plus chez Papa-Maman et que je dois cuisiner en fait ! Je ne supporterais pas de me nourrir de pâtes (LE cliché de l’étudiant…) !

Qu’est ce qui t’a donné envie de te mettre à la cuisine ?

burger

Marion

Déjà petite, j’adorais préparer un gâteau le dimanche avec ma Maman, mais ça en restait là. Et puis il y a un peu plus de deux ans, des soucis de santé m’ont poussée à faire attention à mon alimentation, j’ai perdu énormément de poids. J’ai donc dû forcer sur les féculents, mais ce n’est pas rigolo d’alterner les pâtes et le riz. Je devais également manger pas mal de protéines, mais les protéines animales, en trop grande quantité, sont mauvaises pour la santé. Je me suis donc penchée vers une alimentation végétarienne et me suis rendue dans des magasins bio : quinoa, millet, épeautre, sarrasin… J’ai découvert qu’on pouvait manger bien d’autres céréales que du blé, et qu’associées aux légumineuses, elles donnent des acides aminés présents dans les protéines indispensables au fonctionnement de notre corps. Mais comment cuisiner ces aliments inconnus ? J’ai commencé à surfer sur des blogs culinaires d’abord bio, pour trouver des recettes originales avec des aliments aussi peu communs, et de fil en aiguille, j’ai commencé à regarder des blogs en tout genre, m’ouvrant de plus en plus à des styles de cuisine différents, qui me donnaient envie de cuisiner, et donc de manger, ce qui est évidemment indispensable quand on a du poids à prendre !

Quel est ton pêche mignon ?
coulant

Marion

Les cookies, quelle question ! Non, en réalité il y en a beaucoup… Je suis folle des fruits de mer, de la crevette aux coquilles Saint Jacques, en passant par les bigorneaux ! Mais en général, j’aime apprécier le goût des (bonnes) choses simples, comme un morceau de baguette avec une noisette de beurre salé, ou encore une part de tarte aux pommes. Dans un style totalement différent, je suis aussi une addicte de la cuisine thaïlandaise.

Quel est ton plat salé préféré ? Et celui que tu as testé mais que tu n’as pas aimé ?

Je parlais précédemment de fruits de mer, et de cuisine thaïlandaise : j’aime tout particulièrement les woks avec des crevettes sautées, et du piment thaï, le mix des deux quoi !

J’ai en horreur les quiches et les croque-monsieur, ce ne sont pas des plats salés que j’ai testés, donc je ne suis pas sûre de correctement répondre à la question, mais je les déteste (traumatisme d’enfance?) !

Quel ingrédient d’automne préfères tu et quelle recette fais tu avec ?

J’aime beaucoup les veloutés de potimarron, comme je l’ai déjà dit, j’aime apprécier les choses simples… Sinon, c’est la saison des fruits secs oléagineux, et je suis une grande amatrice de noix et noisettes : dans les salades, dans les brownies, ou en tarte (que ma grand-mère réalise à la perfection), c’est délicieux ! Enfin, je suis une grande fan de pomme ! C’est la pleine saison et ça me rend folle, il y a tellement de variétés ! « One apple a day keep the doctor away », je ne sais pas si ce proverbe est vrai, mais je le suis avec plaisir, je suis au moins à une pomme par jour.

As-tu une anecdote sur ta cuisine à nous raconter ?
carpaccio

Marion

J’ai eu énormément de mal à réussir à faire un pain correct ! J’ai bien dû en faire plus de 5 fois avant de finir avec une boule toute compacte ! Ma première réussite a d’ailleurs été quand j’ai suivie celle du pain magique de Rose. Je n’ai pas de machine à pain, je pense que c’est donc le pétrissage qui fait défaut. Et j’ai appris il y a peu que la plupart des boulangers ajoutaient du gluten dans leur pain, c’est donc normal si votre pain maison n’est pas « aussi beau » que le pain de la boulangerie !

Le dernier ratage dont je me souvienne, c’était un essai de tarte au chocolat. J’avais voulu m’inspirer de différentes recettes, et ça a donné n’importe quoi ! Je n’ai pas précuit la pâte, j’ai versé la ganache au chocolat directement dessus avant d’enfourner le tout : résultat, une pâte pas cuite, et un dessus totalement cramé (le chocolat était censé durcir au frigo, et non cuire au four…), et une ganache totalement indigeste (crème fraîche + chocolat en même temps…). Bref, un désastre !

roulés

Marion

Sur Food reporter, tu nous fais part de tes tests de cookies Rennais, pourrais-tu nous décrire ton cookie idéal ?

Le cookie idéal… Visuellement d’abord, il doit être clair, pour présenter une cuisson pas trop forte, ni trop longue. Gros bien sûr ! Et épais, pour que l’on puisse ressentir le moelleux. Il ne doit pas être trop « sableux », la pâte doit encore être un peu collante, pas très cuite (indigeste peut-être, mais tellement bon!). Le beurre utilisé doit impérativement être du beurre salé, avec des cristaux de sel si possible (ou alors il faut rajouter une pincée de sel à la préparation). Mais comme j’habite Rennes, en Bretagne, la plupart des cookies que j’ai goûtés avaient ce petit arrière-goût salé. Les pépites de chocolat ne doivent pas être trop grosses, je trouve ça trop écœurant sinon, mais si c’est un bon chocolat noir qui est utilisé, son goût se ressent bien de toute façon (et s’il est encore un peu coulant, car le cookie sort du four, c’est le must…). Enfin, je parle souvent dans mes critiques d’un petit goût vanillé : j’en raffole !

Merci à Marion pour ses réponses ! Et à lundi prochain pour une nouvelle découverte !

Publicités